Clémentine première féminine au Championnat de France des non voyants !

Un beau tournoi à Fontenay le Compte
mardi 11 juin 2024
par  Nicolas

La salle de jeu, spacieuse et adaptée.

Le Championnat de France d’Échecs des aveugles et malvoyants, organisé par l’Association Échiquéenne pour les Aveugles et l’Échiquier Poitevin, s’est déroulé à Fontaine-Le-Comte, près de Poitiers, du 9 au 12 mai. La Fédération Française des Échecs et sa Commission Santé Social et Handicap (SSH) soutiennent ce championnat qui démontre les vertus des Échecs, sport inclusif et accessible à toutes et tous !

Les participants ont logé à l’hôtel Best Western du Bois de la Marche qu’on remerciera pour la qualité de son accueil

29 participants pour l’édition 2024 du Championnat de France des non voyants, ce qui dans la moyenne. Notre représentante de Lardenne, Clémentine Kruk termine à une belle neuvième place avec une performance à plus de 1700 elo. Elle décroche ainsi le titre de Championne de France féminin du jeu non voyant.

Clémentine Kruk

Grille de résultats :

Ci-dessous le tête de l’article paru dans le journal local dimanche 12 mai :

"Mat au handicap avec les échecs" de Delphine Léger.

Dans un silence concentré, dans une des salles de l’hôtel-restaurant du Bois de la Marche à Fontaine-le-Comte qui les accueillent, quelques participants finalisent leur partie en cette fin de matinée du samedi 11 mai 2024. Tous appartiennent au groupe de trente compétiteurs engagés au championnat de France d’échecs ca- tégorie handicap visuel.

Des cases noires sont rehaussées

Chacun d’entre eux utilise son propre échiquier où il "marque"ses coups et ceux que lui communique verbalement son adversaire, "comme lorsqu’on joue avec quelqu’un au téléphone", explique Bernard Duthoit, président de l’Association échiquéenne pour les aveugles (AEPA) à l’origine de l’événement. Les pièces sont magnétiques ou possèdent des picots à insérer dans les cases. Pour les distinguer, les cases noires sont rehaussées et les pièces noires disposent d’un petit clou sur la tête." Un arbitre, en l’occurence, Laurent Freyd pour cette compétition qui se déroule en sept rondes, s’assure que les règles sont respectées et que chacun des adversaires a bien compris ce que l’autre lui a signifié.
"Pour limiter les écarts ou les mauvais positionnements entre les deux échiquiers des joueurs, chacun dispose de 90 minutes de réflexion et de trente secondes par coup."
"Ce championnat, nous l’organisons tous les ans dans une ville différente, reprend Bernard Duthoit. Nous avons choisi Poitiers cette année car la famille de Clémentine, une de nos championnes, est de la région et nous a aiguillés pour l’organisation."

Tout comme le club de Buxerolles, l’Échiquier Poitevin, présidé par Guillaume Masseteau et co-organisateur du championnat.

"C’est la première fois que nous coopérons avec l’AEPA mais au- delà même de la compétition, cet événement souligne l’importance de l’inclusion et de l’accessibilité dans le monde des échecs. C’est une pratique peu développée qui doit se faire connaître. Ce championnat de France d’échecs pour aveugles et malvoyants démontre la capacité universelle des échecs à unir les individus et à transcender les barrières physiques. Nous avons d’ailleurs fait le choix d’organiser en parallèle un tournoi réunissant des joueurs voyants. C’est une oссаsion unique de rassembler des communautés différentes autour de la passion pour les échecs. Et sans doute les prémisses d’autres rendez-vous à venir. On va continuer à travailler ensemble, assure Guillaume Masseteau. Notamment avec l’organisation d’un tournoi mixte (voyants, non-voyants) sur Skype l’année prochaine puis très certainement en présentiel l’année suivante."


Nos partenaires